30 ans de philosophie de la double compétence artistique et technologique de la formation ATI Paris 8.

Intervenant(s) : Michel Bret Edmond Couchot Jean-François Jégo Cédric Plessiet Rémy Sohier Marie-Hélène Tramus

  • Langue : Français
  • Type d'événement : Conférence
  • Date : Mercredi 8 juillet 2015
  • Horaire : 14h00
  • Durée : 60 minutes
  • Lieu : Amphi Bunuel

Vidéo : https://rmll.ubicast.tv/permalink/v1253b456cf87ea33g3c

La démarche initiale des fondateurs (Michel Bret, Edmond Couchot, Hervé Huitric, Monique Nahas, Marie-Hélène Tramus) était de donner une double compétence artistique et technique aux étudiants de la formation Arts et Technologies de l’Image. Ils s’appuyaient sur les outils et logiciels de création d’image de synthèse 3D pour la création artistique qu’ils développaient eux-mêmes (logiciels 3D Rodin et Anyflo) et donnaient ainsi aux étudiants-artistes les connaissances et les compétences leur permettant de développer leurs propres logiciels pour expérimenter et créer.
La démarche de la relève est de prolonger cette philosophie de la double compétence en donnant la capacité de programmer dans les logiciels professionnels pour dépasser les outils proposés clés en main et également de les ouvrir aux logiciels libres (comme Blender, Krita et Natron), la perspective étant toujours de permettre aux étudiants-artistes d’être autonomes par rapport aux outils de création d’image.
Trente ans se sont écoulés, l’esprit d’autonomie et de création est toujours là, vif et en évolution constante.

Michel Bret , Edmond Couchot , Jean-François Jégo , Cédric Plessiet , Rémy Sohier , Marie-Hélène Tramus
Michel Bret
Après des études de mathématiques et une pratique de la peinture (jusqu’en 1978) il passe sept années à l’étranger au titre de la coopération culturelle au Maroc (1966-1969), au Vénézuela (1969-1971) et au Vietnam (1971-1973). De retour en France il reprend des études d’informatique qu’il applique à sa pratique artistique, il obtient une thèse de troisième cycle (en 1981) et un doctorat d’état (en 1984). Depuis 1976 il écrit des logiciels de synthèse, réalise de nombreux films (primés dans des festivals internationaux). A partir de 1995 il introduit des techniques de la vie artificielle (réseaux neuronaux et algorithmes génétiques) dans la création artistique, en particulier pour l’interactivité, en réalisant des installations interactives mettant en scène des acteurs « intelligents » et autonomes. Professeur émérite des université, il a enseigné dans la formation Arts et Technologies de l’Image de l’Université Paris 8 jusqu’en 2002.

Edmond Couchot
Edmond Couchot est Docteur d’État et Professeur émérite des universités. Il a dirigé la formation Arts et Technologies de l’Image à l’Université Paris 8 pendant une vingtaine d’années et a participé aux recherches du laboratoire Images numériques et Réalité Virtuelle. Il s’intéresse, en tant que théoricien, aux relations de l’art et de la technologie et a publié sur ce sujet une centaine d’articles dont les premiers remontent aux début des années quatre-vingt et cinq livres : Images. De l’optique au numérique, Hermès, 1988, La Technologie dans l’art, J. Chambon, 1998, L’Art numérique, en collaboration avec N. Hillaire, Flammarion, février 2003, Des images, du temps et des machines dans les arts et la communication, Chambon-Actes Sud, 2007 et La Nature de l’art. Ce que les sciences cognitives nous révèlent sur le plaisir esthétique, Hermann, mai 2012. Plasticien d’origine, Edmond Couchot, dès les années soixante-cinq, a créé des dispositifs cybernétiques interactifs réagissant au son et sollicitant la participation du spectateur. Depuis quelques années, les ressources du « temps réel » lui ont permis de prolonger ces recherches.

Jean-François Jégo
Créateur d’expériences immersives et interactives et, depuis 2013, attaché d’enseignement et de recherche en réalité virtuelle dans l’équipe INREV du laboratoire Arts des Images et Art Contemporain de l’Université Paris 8. Ses recherches questionnent le rapport du corps à l’environnement virtuel en explorant la perception de l’homme et les modalités d’interaction incarnées et expressives par le geste. Il est l’auteur d’installations en art numérique primées et scénographe de performances scéniques numériques. Il enseigne la réalité virtuelle et la réalité augmentée depuis 2010 au département Arts et Technologies de l’Image Virtuelle de l’Université Paris 8. Il est lauréat de prix de la SACD (IAM4Mime, 1er prix Concours Multimédia), du Cube (IAM4Mime, Prix contenu Culturel Arte) et du Festival international de Benicàssim (REULF, 1er prix meilleur vidéo-clip). Ses recherches et créations ont été diffusées dans plusieurs manifestations internationales : des installations à la Gaité Lyrique, au Cent-Quatre, au Forum des Images, à l’IRCAM Centre-Pompidou et aux conférences ACM Multimedia, IEEE 3DUI (USA).

Cédric Plessiet
Responsable des Licences 3 ATI. Maître de conférences à ATI depuis 2009 et ancien d’ATI, mon parcours m’a amené à travailler en R&D à télétota, et en capture de mouvement à Animazoo. Je m’intéresse particulièrement aux acteurs virtuels intelligents interactifs et je mène actuellement des recherches sur la prévisualisation pour le cinéma, ce qui m’amène à travailler autour de multiples champs comme la capture de mouvement, le rigging, la modélisation (et en particulier la reconstruction de scan 3d, les moteurs temps réel et l’intelligence artificielle pour les jeux vidéo).
J’enseigne à ATI le C++ avancé et la programmation avec divers API (Maya, OpenCV…), le moteur de jeu Unity, l’IA pour les jeux en m’appuyant sur Unity et la bibliothèque AKeNe, développée en interne, la capture de mouvement autour de notre système de capture optitrack et de MotionBuilder, et le rigging sous maya.

Rémy Sohier
Attaché Temporaire d’Enseignement et de Recherche (ATER), J’enseigne la programmation C# sous Unity aux Licences 3 et la programmation de shader temps-réel pour Unity. J’ai également été formateur Blender pour des étudiants en art à l’Université de Paris 8. Je prépare une thèse au laboratoire INREV. Mes recherches portent sur la subjectivité et la sensibilité dans la création de jeux vidéo d’installation. J’ai développé plusieurs jeux vidéo et participé à plusieurs événements de création indépendante et expérimentale du jeu vidéo. J’ai été commissaire d’exposition à Visage du Monde (Cergy, 95) lors du "Cergy Play". J’ai exposé à Visage du Monde, Laval Virtual, au Cent-Quatre, dans les bibliothèques de Paris.
Membre de l’Observatoire des Mondes Numériques en Sciences Humaines (OMNSH) et président de l’association-collectif d’artistes Alineaire. J’ai suivi un parcours d’arts plastiques à Bordeaux 3 avant de suivre la formation ATI. J’ai toujours axé mes créations sur les dispositifs de perturbation sensoriels du spectateur et du joueur.

Marie-Hélène Tramus
Professeure, responsable de la formation Arts et Technologies de l’Image et de l’équipe Image numérique et Réalité Virtuelle du Laboratoire Arts des Images et Art Contemporain de l’université Paris 8 : j’ai co-réalisé des courts-métrages de synthèse d’image de 1984 à 1995 et des installations interactives depuis 1988 ; mes recherches et expérimentations artistiques visent à créer des environnements hybridant réel et virtuel dans lesquels évoluent des acteurs de synthèse interactifs capables d’autonomie ; j’encadre les recherche des étudiants du master Arts et Technologies de l’Image Virtuelle, ainsi que des séminaires de recherche sur l’art et la technologie pour les doctorants en Esthétique Sciences et Technologies des Arts spécialité Image Numérique.