Pourquoi les jeux vidéos ne sont pas libres ? (et pourquoi ils devraient)

Intervenant(s) : Yann Asset

  • Langue : Français
  • Niveau : Débutant
  • Type d'événement : Conférence
  • Date : Mardi 7 juillet 2015
  • Horaire : 14h40
  • Durée : 40 minutes
  • Lieu : 101

Vidéo : https://rmll.ubicast.tv/permalink/v1253b3dbb31aiwmnl5h

Tout le monde joue, avec plus ou moins de ferveur, de régularité, mais le jeu est omniprésent dans l’ensemble des cultures humaines et même chez de très nombreux animaux, indice qu’il s’agit là d’un comportement ayant un rôle évolutif majeur.

Qu’est donc le jeu, et quel rapport entretient avec lui le jeu vidéo ?

Pourquoi le jeu vidéo libre, en bien petit nombre comparé à ses alter ego propriétaires, est majoritairement amateur, alors que les autres domaines du libre regorgent de travaux d’un grand niveau de professionnalisme ?

Nous étudierons en quoi la culture du droit d’auteur, l’environnement, les modèles économiques et la nature même des tâches impliquées par le développement de jeux le poussent vers le privateur.

Nous conclurons (longuement) cette analyse poïétique, par une
ouverture sur la notion « d’esthétique de la boîte noire » et la façon dont le jeu [vidéo] est intrinsèquement un abandon partiel de l’œuvre de l’auteur vers le public. Et en quoi cette nature ne peut être pleinement assumée que par le logiciel libre.

A noter que la présentation sera ponctuée par des exemples de jeux
connus, libres ou non, permettant d’ancrer la théorie dans le réel, ce qui ne fait jamais de mal.

Yann Asset
Yann Asset est ludopoète et directeur du développement logiciel chez Electric Dragons, studio de jeu vidéo et coopérative artistique. Il est également enseignant a Paris 8, où il fait apprendre en master l’usage de Blender. Il milite pour le logiciel et la culture libre depuis maintenant 10 ans.