Étapes accomplies pour la libération des appareils mobiles par le projet Replicant

Intervenant(s) : Paul Kocialkowski

  • Langue : Français
  • Niveau : Expert
  • Type d'événement : Conférence
  • Date : Mardi 7 juillet 2015
  • Horaire : 11h20
  • Durée : 40 minutes
  • Lieu : 206

Cet exposé présentera Replicant dans le cadre de l’initiative visant à libérer les appareils mobiles. En premier lieu, les problèmes majeurs liés à la liberté sur ces appareils seront abordés, ainsi que différentes considérations à propos de la sécurité de ces appareils et des communications qu’ils peuvent effectuer. Par la suite, Replicant sera introduit comme réponse à certaines de ces problématiques. Les différentes étapes du projet au fil des années ainsi que l’ensemble du travail accompli pour la prise en charge de différents appareils seront présentés, en particulier au travers de l’écriture de remplacements libres pour les composants propriétaires. Plusieurs exemples parmi les plus laborieux seront particulièrement mis en lumière. L’état actuel du projet ainsi que les récents développements seront présentés par la suite. Finalement, cette présentation abordera en quoi les appareils actuellement pris en charge sont fondamentalement imparfaits pour le logiciel libre et quelles sont les conséquences qui en découlent vis-à-vis de l’orientation et du développement actuel et futur de Replicant.

Paul Kocialkowski
Paul Kocialkowski a commencé à utiliser du logiciel libre en 2008 et s’est rapidement intéressé aux problématiques de liberté en informatique. Après un accident de soudure malencontreux sur son Openmoko FreeRunner, il décida d’essayer Replicant, le dérivé entièrement libre d’Android. Démarrant comme utilisateur du système, il est progressivement devenu le développeur principal du projet et garde ce rôle depuis plus de deux ans maintenant. Il est également responsable des comparaisons des « single board computes » et des « plug computers » du point de vue du logiciel libre sur le site web de la Fondation pour le Logiciel Libre (Free Software Foundation).