Faire fonctionner un serveur de cache OpenStreet Map en Asie

Intervenant(s) : Steven Shiau Ceasar Sun Thomas Tsai

  • Langue : Anglais
  • Type d'événement : Conférence
  • Date : Mercredi 8 juillet 2015
  • Horaire : 15h00
  • Durée : 20 minutes
  • Lieu : 124

L’information pour les cartes de géographie est une infrastructure indispensable à chaque pays. Comme les technologies ECT ont évolué, la voie tracée est le passage des peintures rupestre ou des cartes de géographie sur papier à un système ou un format d’application basé sur internet. OpenStreetMap (OSM) est un projet collaboratif pour créer une mappemonde libre et éditable. Il a été fondé au Royaume-Uni en 2004 et est entre-temps devenu très populaire, avec plus de deux millions d’utilisateurs enregistrés. OSM est sous licence ODbL (Open Database License), un accord de licence "Share Alike" qui entend permettre aux utilisateurs de partager, modifier et utiliser en toute liberté une base de données, tout en octroyant la même liberté à d’autres. Pour cette raison, il donne aux utilisateurs et aux développeurs une plus grande liberté que les mappemondes propriétaires comme Google Maps.
Le NCHC (National Center for High-Performance Computing, Taiwan) est une organisation à but non lucratif de Taiwan. Il fournit les ressources de calcul et les services de réseau aux professeurs, étudiants et chercheurs de Taïwan. Sur la base d’un programme sponsorisé par le MOST (Ministry of Science and Technology), il fait tourner depuis 2014 un serveur de cache OpenStreetMap pour plus de vingt pays d’Asie. Dans cette conférence, nous expliquerons comment nous avons mis en place le serveur de cache, la maintenance et le statut d’utilisation pour les utilisateurs d’OSM d’Asie.

Steven Shiau , Ceasar Sun , Thomas Tsai
Steven Shiau est chercheur au NCHC (National Center for High-performance Computing) à Taiwan. Il y travaille sur des programmes parallèles et distribués utilisés pour simuler des plasmas.
Les idées développées dans ces programmes ont été utilisées par la suite dans le logiciel libre DRBL (Diskless Remote Boot in Linux), un outil de déploiement rapide de PC utilisable tout aussi bien dans des fermes de serveur que pour des postes de travail scolaire. Le projet DRBL a gagné le premier prix dans la catégorie ’Public Sector Applications’ du Concours Logiciel Libre en 2007.

Avec Kuo-Lien Huang, Ceasar Sun, Jazz Wang et Thomas Tsai, il développe un autre logiciel libre "Clonezilla", un outils de clonage et de génération d’image.

Il est le gestionnaire principal du projet "Partclone" un outil de création d’image de systèmes de fichiers et assure la maintenance de GParted live.

Actuellement chef adjoint de la branche technologies de développement logiciel au NCHC, il passe la plupart de son temps au développement de DRBL, Clonezilla ainsi qu’à la promotion de l’usage des logiciels libre et de l’informatique haute performance.

Support (fichier source)
Support (fichier source) (OpenDocument Presentation - 5.1 Mo)
Support (format PDF)
Support (format PDF) (PDF - 2.4 Mo)